• TSX-V:ECR 0.1700 (-0.005)
  • Volume 19500

Cadillac Extension

Hôte du gîte Cuivre-Zinc-Argent-Or Langlade.  Minéralisation SMV classique de l’Abitibi. Recherche un partenaire.

Faits saillants

MISE À JOUR : 22 septembre 2016

PROJET

Cadillac Extension

STADE

Forage d’exploration pour découvrir d’autres gîtes de sulfures massifs polymétalliques

SUBSTANCES

Zinc, Cuivre, Or et Argent

LOCALISATION

110 km à l’est de Senneterre, Québec (Figure 1)
Canton : Baudin
Feuillets SNRC 32B04 et 32B05
Latitude : 48° 14′ 21″ N
Longitude : 75° 58′ 26″ O

DROITS MINIERS

La propriété est constituée de 39 claims d’une superficie de 2 235 hectares (Figure 2).

DROITS DE PROPRIÉTÉ

Les intérêts de la propriété sont détenus à 100% par Ressources Cartier Inc.

ROYAUTÉS

Aucune royauté n’a été attribuée.

ÉLÉMENTS CLÉS
  • Horizon favorable de 5 km de longueur par 1 km de largeur pour l’exploration de dépôts de sulfures massifs volcanogènes (Figures 3 et 4);
  • Gîte de sulfures massifs Langlade situé sur un horizon favorable (Figure 5 et 14);
  • Le gîte est foré jusqu’à 200 m de profondeur (Figures 5 et 6);
  • Les caractéristiques minéralogiques du gîte sont décrites en tranchées (Figure 7);
  • Étude métallurgique préliminaire de la minéralisation du gîte Langlade.
  • Les levés OreVision et magnétométrique 2015 ont généré 7 zones-cibles qui permettent de prioriser l’exploration de l’horizon favorable dans deux (2) secteurs d’intérêt de la propriété (Figures 11, 12 et 14).

7 ZONE-CIBLES DE FORAGE (Figures 11, 12, 13 et 14)

Présentation

MISE À JOUR : 9 février 2016

CARACTÉRISTIQUES DU PROJET

  • Gîte Langlade de sulfures massifs volcanogènes (Figures 5, 6 et 7);
  • La minéralisation est composée de chalcopyrite, de sphalérite, de pyrrhotite et de pyrite disséminées à massives (Photos 1, 2, 3, 4 et 5). Les roches du footwall sont des gneiss felsiques (Photos 6 et 7) et celles du hangingwall des gneiss mafiques;
  • Le dépôt de sulfures massifs Langlade a été foré jusqu’à 200 m de profondeur (Figures 5 et 6);
  • Un total de 37 forages, totalisant 8 503 m, a été réalisé sur et autour du gîte Langlade (Cominco 1992-94 et Ressources Cartier 2011-12);
  • Les meilleurs résultats en forage sont présentés dans le tableau BEST RESULTS;
  • Décapage de 7 000 m², échantillonnage de 609 rainures et cartographie géologique et structurale (Ressources Cartier 2011, Photo 1);
  • Les meilleurs résultats en rainure sont présentés dans le tableau BEST RESULTS;
  • 63 anomalies électromagnétiques (levé aérien de Questem);
  • Horizon favorable de 5 km de longueur par 1 km de largeur pour l’exploration de dépôts de sulfures massifs volcanogènes (Figures 3 et 4);
  • Des levés OreVision et magnétométrique de 80 km ont été réalisés en 2015;
  • Les levés OreVision et magnétométrique 2015 ont généré 7 zone-cibles qui permettent de prioriser l’exploration de l’horizon favorable dans 2 secteurs d’intérêt de la propriété (Figures 11 et 12).

TRAVAUX HISTORIQUES

1991

Cominco Ltée réalise des levés aéroportés magnétométriques et électromagnétiques de type Questem totalisant 10 297 km. Ces levés ont généré 137 anomalies conductrices (GM 51754, GM 51758, GM 51936 et GM 52742).

Une reconnaissance géologique et géochimique ont permis de collecter 300 échantillons;

Un levé héliporté de type VLF de 75 km conduisent aux premières découvertes de l’indice Langlade (GM 51754);

Un levé géophysique de type Max-Min de 144 km a généré 25 anomalies conductrices;

Un levé magnétométrique de 164 km et un levé gravimétrique de 22 km ont été réalisés;

Une cartographie géologique de 33 km², de la prospection et de la géochimie de sol ont permis de collecter 1 300 échantillons (GM 51754, GM 51756, GM 51757);

Campagne de décapage à la pelle mécanique de 2 500 m3 pour 24 tranchées sur l’indice Langlade. Un horizon de sulfures massifs a rapporté 16,0 % Zn, 4,2% Cu, 38 g/t Ag et 0,44 g/t Au sur 1,1 m (GM 51754).

1992

Cominco effectue un levé Max-Min de 100 km et un levé magnétométrique de 114 km ayant généré 28 conducteurs (GM 51755);

Une campagne de 12 forages (4CW-92-1 à 4CW-92-12) totalisant 2 150 m est réalisée sur la zone minéralisée Langlade. Les meilleurs teneurs sont rapportées dans le forage 4CW-92-1 avec 0,96% Zn, 0,70% Cu, 42 g/t Ag et 0,22 g/t Au sur 48,2 m incluant 9,30% Zn, 5,50% Cu, 186 g/t Ag et 0,28 g/t Au sur 0,95 m (GM 51754, GM 52742, GM 58489 and Cominco’s documents);

Des levés pulse-EM sont effectués en surface et dans les forages (GM 51754). Cominco réalise un levé aéroporté magnétométrique et électromagnétique de type Geotem de 1 400 km (GM 51937), un autre levé magnétométrique de 64 km et un levé Max-Min de 62 km (GM 51938);

1993

Cominco Ltée réalise 5 forages totalisant 1 452 m. Les meilleures valeurs obtenues sont : 1,70% Cu et 3,30% Zn sur 0,68 m (forage 4CW-93-13), 0,20% Cu et 1,80% Zn sur 1,17 m (forage 4CW-93-14) et 0,16% Cu et 1,70% Zn sur 1,46 m (4CW-93-15) (GM 52742);

1993

La société minière Louvem mandate Val-d’Or Géophysique pour réaliser des levés magnétométrique et électromagnétique de 19 km chacun (GM 52242);

1994

Cominco effectue une dernière campagne de 2 forages totalisant 1 862 m (4CW-94-16 et 4CW-96-17) sur le gîte Langlade (GM 58489);

1994

Réjean Girard et James Moorhead élaborent une synthèse géologique au 1/250 000 ainsi qu’à l’échelle 1/50 000 du secteur (MB 94-34);

2000

Pierre Gaucher découvre de nouvelles zones conductrices à 200 m au nord du gîte. Après dynamitage, il échantillonne 7 conducteurs et obtient jusqu’à 0,6% Cu et 0,7% Zn (GM 58490);

2004

Consorem réalise une interprétation géophysique dans le Parautochtone Archéen et l’Allochtone Protérozoïque de la Sous-Province du Grenville à l’est de la Sous-Province de l’Abitibi. Quatre thèmes sont abordés : les lithologies favorables à l’exploration minière (gneiss mafiques et amphibolites), la relation entre le métamorphisme et la géophysique, les linéaments et un guide d’exploration régional pour les minéralisations aurifères et volcanogènes (GM 64092);

2010

Le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune publie les résultats du levé magnétométrique aéroporté (champ total et gradient vertical) localisé à l’est de Senneterre. Secteur qui chevauche les Provinces du Grenville et du Supérieur (DP 2010-04).

ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ

L’accès à la propriété se fait à partir de Val-d’Or en empruntant vers l’est la route 117 sur 30 km (Figure 1). Ensuite, on bifurque vers le nord sur la route 113 pour environ 35 km jusqu’à Senneterre. De là, on se dirige vers l’est sur la route gravelée de pénétration N-806 et enfin on utilise des routes gravelées secondaires et divers chemins forestiers pour accéder à la propriété.

La ligne de chemin de fer du CN, reliant Senneterre et La Tuque, traverse la propriété en son centre. Le poste d’arrêt ferroviaire Langlade est situé à 900 m au sud du gîte de sulfures massifs du même nom.

CONTEXTE GÉOLOGIQUE

La propriété est localisée dans la Province géologique du Grenville qui recouvre les extensions Est des structures de la Province géologique de l’Abitibi. Les gneiss du Grenville sont interprétés comme des équivalents métamorphiques des roches de l’Abitibi : les paragneiss sont des sédiments, les orthogneiss sont des granitoïdes et les amphibolites sont les roches volcaniques.

Les roches possèdent un rubanement ou une foliation bien développée. Ce rubanement suit grossièrement l’orientation N060°-N240° typique de la région qui est parallèle au Front du Grenville. La foliation est généralement associée à une linéation d’étirement plongeant avec un angle modéré variant entre les directions N090° à N120°.

Les roches ont atteint au minimum le faciès supérieur des amphibolites dans un régime à haute pression et température (7-10 kbars et 650-800°C). Ce métamorphisme est caractérisé par les paragenèses à biotite-orthose-kyanite, biotite-sillimanite-grenat et hornblende-clinopyroxène-grenat.

Les zones d’altération hydrothermale sont identifiées par la présence de grenat, de graphite et de sulfures.

TRAVAUX RÉALISÉS PAR RESSOURCES CARTIER

2009
  • Levé de 161 échantillons de till;
  • Plusieurs anomalies d’or atteignant jusqu’à 13,6 g/t ont été générées;
  • Jalonnement de la propriété Cadillac Extension;
2010
  • Campagne de prospection et d’échantillonnage avec collecte de 69 blocs minéralisés, 51 échantillons choisis et 227 échantillons de rainure. Plusieurs anomalies d’or et de métaux de base ont été générées;
2011
  • Prospection au beep mat avec collecte de 50 échantillons choisis;
  • Campagne de décapage dans le secteur de Langlade : 7 000 m² avec collecte de 609 échantillons en rainure dont 55 pour la lithogéochimie). Cartographie géologique et structurale des décapages;
  • Coupe de lignes et levé PP de 12 km en configuration dipôle-dipôle (a = 25 ou 50 m, n = 1 à 8);
  • Campagne de pédogéochimie avec collecte de 339 échantillons d’humus et 108 échantillons de till. Plusieurs anomalies d’or (jusqu’à 4,3 g/t) ont été générées;
  • Campagne de 10 forages totalisant 1 187 m pour explorer les extensions du gîte Langlade;
  • Étude métallurgique de COREM;
2012
  • Coupe de lignes, levé magnétométrique de 56 km et levé IPower 3D de 23 km sur et autour du gîte Langlade;
  • Coupe de lignes et levé PP de 67 km (configuration dipôle-dipôle, a = 25 m, n = 1 à 6);
  • Campagne de 14 forages totalisant 2 666 m pour explorer les extensions du gîte Langlade;
  • Levé pulse-EM dans 4 forages totalisant 1 130 m;
  • Cartographies géologique et structurale des coupes de lignes et des chemins d’accès.
2015
  • Les figures 8 et 9 illustrent l’approche développée i) pour déterminer la méthode géophysique optimale à utiliser pour rechercher la minéralisation du type Langlade sur cette propriété et ii) pour fixer la configuration optimale des différents paramètres de la méthode utilisée.
  • Coupe de lignes, levé OreVision et magnétométrique de 80 km sur les portions Ouest et Est de la propriété (Figure 10);
  • Génération de 7 zone-cibles qui permettent de prioriser l’exploration de l’horizon favorable dans 2 secteurs d’intérêt de la propriété (Figures 11 et 12).

TRAVAUX PLANIFIÉS

Travaux de terrain 2016 pour optimiser la position des forages à réaliser dans les 7 zone-cibles (Figures 11 et 12).

Documents

Principaux résultats
Autres documents

Photos